AGENCE LACANIENNE DE PRESSE

*******************************************
*******************************************
DIFFUSION AUX MEMBRES DE L'AMP DE TROIS DOCUMENTS
********************************
I. - Extrait de l'article de G. Diatkine paru dans le dernier numro de la Revue de la Socit de Paris
Ce ne sont pas des desaccords theoriques qui ont suscite la vivacite des reactions suscitees par la presence de Jacques-Alain Miller, president de l,Association psychanalytique mondiale, au Congres de l,Association psychanalytique internationale de Barcelone en 1997, mais le fait que les lacaniens restent fideles au principe que *le psychanalyste ne s,autorise que de lui-meme*, alors que la raison d,etre de l,API, depuis que Freud l,a creee en 1910, est de proteger le public d,*analystes sauvages* en etablissant la liste de ceux qui ont recu une formation adequate. Il est vrai que Lacan, apres avoir montre en detail les inconvenients de ce systeme, et l,avoir aboli dans son Ecole, l,a ensuite retabli sous la forme dite de la *passe*, qui avait tous les inconvenients de la procedure de selection qu,il avait denoncee, plus celui de ne se produire qu,apres une longue pratique analytique du candidat, et d,etre donc depourvue de toute efficacite quant a la protection du public. C,est cette incoherence qui a provoque l,explosion du mouvement lacanien. Depuis, seul le mouvement dirige par Miller, l,Ecole de la cause, section francaise de l,Association psychanalytique mondiale, maintient la passe, tandis que les autres organisations lacaniennes ont renonce a toute procedure de selection. Il en resulte une proliferation d,*analystes* autoproclames, peu ou pas formes, et qui contribuent a degrader l,image de la psychanalyse dans le public, d,autant qu,ils se reclament des memes associations que d,autres analystes lacaniens qui se sont donnes, eux, une formation longue et serieuse, en faisant superviser leurs cas, et en participant a de nombreux cartels.

II. - Lettre de JAM G. Diatkine
Paris, le 9 juillet 2001

Cher Gilbert Diatkine,

Ayant lu avec interet votre article paru dans le dernier numero hors-serie de la Revue francaise de psychanalyse, je dois cependant vous apporter une information contradictoire sur les deux points ou mon nom est mentionne.

1) Vous evoquez *la vivacite des reactions suscitees par la presence de Jacques-Alain Miller, president de l,Association psychanalytique mondiale, au Congres de l,Association psychanalytique internationale de Barcelone en 1997*.

L,association que je preside s,intitule exactement Association Mondiale de Psychanalyse, ou AMP. Les vifs applaudissements dont fut salue mon commentaire public d,une presentation clinique, mes echanges impromptus avec de nombreux collegues, l,accueil chaleureux d,une haute personnalite de l,API, laissent penser que ma presence ne fut pas aussi malvenue que vous le donnez a entendre.

2) Vous imputez au *mouvement dirige par Miller, l,Ecole de la cause* de negliger ses responsabilites a l,endroit du public

Je vous apporte un dementi formel. L,Ecole de la Cause freudienne, association de quelque 300 membres fondee il y a vingt ans, donne sa garantie de formation a des praticiens dont elle publie la liste, et qu,elle tient pour etre aptes a procurer le traitement qui est attendu d,eux.

Desireux que ces informations soient portees a la connaissance des lecteurs de la Revue francaise de psychanalyse, j,adresse egalement cette lettre a son Directeur en lui demandant de la publier dans sa plus prochaine livraison.

Veuillez agreer, cher Gilbert Diatkine, avec mon bon souvenir, les assurances de ma parfaite consideration.

Jacques-Alain Miller
74, rue d,Assas - 75006 Paris

III. - Lettre de JAM P. Denis
Dominique Laurent, Desidentification d'une femme.
Patrick Monribot, Erotique d'Ecole
Marie-Helene Roch, Epure d'un mouvement

Malaise dans la civilization
DROIT DE REPONSE - LRAR
M. Jacques-Alain Miller
a M. Paul Denis, Directeur de la Revue francaise de psychanalyse
Paris, le 9 juillet 2001

Monsieur le Directeur,

Je vous pris de bien vouloir publier la lettre ci-dessous dans la plus prochaine livraison de la Revue francaise de psychanalyse. Veuillez agreer, Monsieur le Directeur, l,expression de mon entiere consideration.

(Suit le texte de la lettre precedente)

*******************************************
*******************************************
lacan.com - exclusive for the US